LES ARTS DE L'IMAGE



9 ème Édition du festival

REBELLES


Un festival pour les grands mais aussi pour les petits...

Rejoignez-nous sur Facebook

 

LA NATURE AU CINÉMA (une histoire des éléments)

3ème Festival Les Passeurs de Lumière

Le thème de l’écologie, dans l’année qui vient, sera pour de bonnes (ou de mauvaises) raisons, un thème majeur. De nombreuses vagues promesses électorales pour l’environnement ne manqueront pas d’être faites. Elles seront les prémices de douloureux virages à 180 degrés, annonciateurs de statu quo, comme d’habitude. C’est pourquoi, en ces temps de Fukushima et autres algues vertes, il nous a paru urgent de faire de la nature (dans tous ses états) notre thème 2011, d’en aborder les rivages incertains.
Etats des lieux donc à travers des oeuvres et des personnalités fortement engagées dans ce qui est un combat, la sauvegarde de l’environnement.
Etats d’esprit bien sûr, car nous aurons à coeur de donner la parole à des penseurs de la nature, particulièrement sous forme d’hommage comme le dessinateur Pierre Fournier précurseur du combat antinucléaire, ou le cinéaste Guy Demoy observateur visionnaire du monde de la terre dans les années 70.
Etats d’âme enfin en partant, en images, à la découverte de "l’autre" et de ses paysages : Dogora, les yeux ouverts de Patrice Leconte, Un jour sur terre d'Alastair Fothergill, Azzalaï de Joël Calmettes et bien d’autres. Voici l'histoire que nous vous proposons : Il était une fois la terre.
Au commencement était la vase de Luc Riolon ,en partenariat avec  ARTE sera le premier film de ce voyage qui nous conduira à travers les éléments, la faune et les poètes jusqu’aux étoiles (de, et en présence du spationaute Jean-Loup Chrétien).
Vaste programme !
Michel Dupuy


Films du parrain du festival

samedi 15 octobre 2011
CinÉma le Kerfany

 

DOGORA, LES YEUX GRANDS OUVERTS

Cinéma Kerfany

Samedi 15 octobre - 17h00

Durée : 1h20 - Année de production : 2004
Ni fiction ni documentaire, ce film en musique est le résultat de deux chocs ressentis par Patrice Leconte. En effet, le cinéaste découvre un jour une incroyable suite musicale symphonique chantée par une centaine d’enfants. Puis, quelque temps plus tard, il revient bouleversé d’un voyage au Cambodge. Le film est né de ces émotions.

 

LE MARI DE LA COIFFEUSE

Cinéma Kerfany

Samedi 15 octobre - 20h30

Durée : 1h20 - Année de production : 1990
L’histoire d’un jeune garçon dont le rêve est d’épouser une coiffeuse. «Sans le savoir, Mme Sheaffer m’appartenait déjà. Son corps, son odeur étaient à moi. J’avais gagné : plus tard, je serai le mari d’une coiffeuse.»

^ Retour en haut de page

Films À L'INTENTION DES SCOLAIRES

octobre 2011

 

POMPOKO d’Isao Takahata

 

Japon / 1994 / 1h59 / A partir de 3 ans
Le sujet : Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis, emprunts d'habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible. Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître... Les humains, avec qui ils ont appris à cohabiter, font preuve d'un expansionnisme inexpliqué. Les chefs de clans coordonnent la riposte. Un plan est établi sur cinq ans : le temps pour les animaux d'étudier les humains et de réveiller leur pouvoir de transformation. Il va falloir tenter d'effrayer les humains en évoquant peurs et superstitions. Les solutions les plus farfelues sont expérimentées...

^ Retour en haut de page

archives

mardi 11 octobre 2011
CinÉma la bobine

 

ENEZ SUN, AUTOUR DE L’ÎLE DE SEIN

Cinéma La Bobine

Mardi 11 octobre 20h30

En partenariat avec l’association Chlorofilm
Ce programme initié par la Cinémathèque de Bretagne rassemble plusieurs films tournés dans les années 1957 et 58. Un documentaire incontournable, resté longtemps inaccessible, La Mer et les jours de Raymond Vogel (1958 - 20’) et les films d’un cinéaste amateur particulièrement doué, le Docteur Roger Dufour.

Débat
avec Louis Cozan, ancien gardien de phare et écrivain

^ Retour en haut de page

histoires d'eaux

mercredi 12 octobre 2011
CinÉma le Kerfany

 

Avant programme

L’HOMME QUI RAMAIT  - Michel Dupuy (24’) – 1992

Cinéma Le Kerfany

Mercredi 12 octobre 20h30

Les images, montées ici sur le rythme journalier du carnet de bord de Frédéric Guérin, racontent l’horizon qui fut le sien pendant près de trois mois, le grelôt incessant du roulement à billes de son siège de galérien, son discours bravant l’incommensurable isolement du grand large.
Sophie Cachon – Télérama

 

VOYAGE AU BOUT DE LA MER

Cinéma Le Kerfany

Mercredi 12 octobre 20h30

Film de Bernard Moitessier (43’) – 1971
"Je continue sans escale vers les îles du Pacifique, parce que je suis heureux en mer, et peut-être aussi pour sauver mon âme." À l’aide d’un lance-pierres, Bernard Moitessier catapulta ce légendaire message sur la passerelle d’un pétrolier. Avec son fameux bateau Joshua, il se trouvait alors en tête de la première course en solitaire autour du monde. Tournant le dos aux honneurs de la victoire, le navigateur décide de ne pas rentrer, de poursuivre le voyage vers le soleil du Pacifique, de continuer sa « longue route « dont il sortira transformé à jamais.

^ Retour en haut de page

nature et science fiction

mercredi 12 octobre 2011
CinÉma la bobine

 

MALEVIL, de Christian de Chalonge

Cinéma La Bobine

Mercredi 12 octobre - 20h30

France / 1980 / 1h59 / Fantastique.
Avec Michel Serrault, Jacques Dutronc, Jean-Louis Trintignant…
Le sujet : Quelques humains survivent à une explosion nucléaire. Peu à peu, sous la direction d'Emmanuel, ils réapprennent à vivre dans la solidarité et l'amitié. Non loin de là, Fulbert impose sa loi à un autre groupe de survivants.

^ Retour en haut de page

le monde de la terre

jeudi 13 octobre 2011
CinÉma le Kerfany

 

LE MONDE DE LA TERRE - ( 4 FILMS DE 20’)

Cinéma Le Kerfany

Jeudi 13 octobre - 20h30

Le Monde de la Terre est constitué de 4 épisodes. Le Marquis et ses fermiers, montre la persistance de la période de l’ancien régime jusqu’à l’après guerre. Un bourgeois rural et son fils, se veut d’allure romanesque. Une agriculture industrielle se situe dans les années 70 et laisse entrevoir les tendances de modernisation d’Edgar Pisani. Enfin, L’Agriculture Capitaliste, montre le futur possible et déjà là des paysans.

^ Retour en haut de page

LES HABITANTS DE LA TERRE,
de la mer et des airs

vendredi 14 octobre 2011
CinÉma le Kerfany

 

UN JOUR SUR TERRE

Cinéma Le Kerfany

Vendredi 14 octobre - 20h30

Film d’Alastair Fothergill - Durée : 1h30min - Année de production : 2007
Cinq années de tournage auront été nécessaires à Alastair Fothergill et à son équipe pour réaliser Un jour sur terre, spectaculaire périple à travers les saisons. L’objectif de cet ambitieux projet est de nous faire découvrir, grâce à des images d’une beauté à couper le souffle, toutes les splendeurs et les richesses de la Terre, et d’ainsi mieux nous alerter des dangers que fait peser le réchauffement climatique sur ce fragile équilibre.

^ Retour en haut de page

au centre culturel de l'ellipse

samedi 15 octobre 2011

 

EN AVANT PREMIERE

ORSENNA, ELOGE DE LA CURIOSITE

Centre Culturel de l’Ellipse

Samedi 15 octobre - 14h

Film réalisé par Joël Calmettes - Durée : 52 min - Année de production : 2011
Collection Empreintes – France 5


AZZALAÏ

Centre Culturel de l’Ellipse

Samedi 15 octobre - 15h30

Réalisé par Joël Calmettes - Durée : 52 min Année de production : 1996
L’Azalaï est la dernière grande caravane du Sahara. Depuis des siècles, elle s’élance en secret de Tombouctou à destination des salines de Taoudénit, 800 km plus au nord. C’est là, dans l’enfer et la chaleur, perdus au milieu de nulle part, que les descendants des esclaves – les captifs- s’échinent pour une poignée d’euros par mois à extraire le sel tant convoité. Témoignage exceptionnel d’une épopée sortie de la nuit des temps, le films suit pas à pas, pendant deux mois, le quotidien des hommes et des animaux, loin de tout folklore, loin de tout misérabilisme. C’est la première fois que l’azalaï est filmée.


VOYAGE EN ANTARCTIQUE

Centre Culturel de l’Ellipse

Samedi 15 octobre - 17h00

Réalisé par Joël Calmettes - Durée : 52 min Année de production : 2006
Durant 7 semaines, pendant l’hiver 2006, Isabelle Autissier, Erik Orsenna, accompagné d’un ornithologue et de 2 marins, ont sillonné l’Antartique à bord d’un petit voilier.

^ Retour en haut de page

espace arte - thalasssa - tara oceans

samedi 15 octobre 2011

 

ESPACE TARA OCEANS / En continu

- Le monde secret
- Le pacte sacre
- Le grand bloom
- L’alliance perdue

ESPACE ARTE / En continu

- Au commencement était la vase, de Luc Riolon

ESPACE THALASSA / En continu

- Prise de bec dans les cyclades
- Le monde du COELACANTHE
- Juan de la Cosa
- Eloge de la vase
- Au pays du vent
- Miss Yuko et son bolide

^ Retour en haut de page

espace melanie - riec sur belon

du 6 octobre
au 5 novembre 2011

 

Yannick Cherel

LES PIEDS DANS LA VASE.

Vie des limicoles côtiers en hivernage sur la vasières littorales.

DANS LE SILLAGE DU REQUIN PÈLERIN.

Vie du requin pèlerin sur les côtes bretonnes et travail d’une association de scientifiques (APECS) qui étudie l’espèce.

^ Retour en haut de page

au centre culturel de l'ellipse

dimanche 16 octobre 2011

 

LES BREBIS FONT DE LA RESISTANCE

Centre Culturel de l’Ellipse

Dimanche 16 octobre - 14 H30

Film réalisé par Catherine Pozzo Di Borgo - Durée : 1h30 - Année de production : 2008
Le Larzac aujourd’hui, avec ses habitants au caractère bien trempé, ses paysages magnifiques et ses brebis. Tableau subjectif d’un lieu unique, fortement marqué par les luttes des années 1970, une terre reconquise à l’armée, où les paysans d’alors et de nouveaux venus continuent à se battre pour une agriculture saine et un monde meilleur.


RÊVES D’ETOILES

Centre Culturel de l’Ellipse

Dimanche 16 octobre - 16 H30

Avec (et en prÉsence) de Jean-Loup ChrÉtien (sous rÉserves)

Durée : 2h00 - Année de production : 2004
Film retraçant les rêves d’enfants devenus réalité du spationaute Jean Loup Chrétien

^ Retour en haut de page

espace arte - thalasssa - tara oceans

dimanche 16 octobre 2011

 

ESPACE TARA OCEANS / En continu

- Le monde secret
- Le pacte sacre
- Le grand bloom
- L’alliance perdue

ESPACE ARTE / En continu

- Au commencement était la vase, de Luc Riolon

ESPACE THALASSA / En continu

- Prise de bec dans les cyclades
- Le monde du COELACANTHE
- Juan de la Cosa
- Eloge de la vase
- Au pays du vent
- Miss Yuko et son bolide

^ Retour en haut de page

espace melanie - riec sur belon

dimanche 16 octobre 2011

 

Yannick Cherel

LES PIEDS DANS LA VASE.

Vie des limicoles côtiers en hivernage sur la vasières littorales.

DANS LE SILLAGE DU REQUIN PÈLERIN.

Vie du requin pèlerin sur les côtes bretonnes et travail d’une association de scientifiques (APECS) qui étudie l’espèce.

^ Retour en haut de page

les diffusions a la carte

Samedi 15 et dimanche 16 octobre 2011

 

ADIEU VEAUX, VACHES, COCHONS, COUVEES, La vie à la ferme dans les années 50

Centre Culturel de l’Ellipse

Samedi 15 octobre et Dimanche 16 octobre – 15h30 – 17h30

programme pour les enfants – à partir de 8 ans

^ Retour en haut de page

TOUS LES GOÛTS SONT DANS LA NATURE

les portraits

octobre
2011

 

Michel LECLERCQ, FRAC-TURES – de Michel Dupuy – 13’

Dans les salles d’Expo du Festival

Formé à la sculpture par Charles Gadenne (sculpteur fondeur), Michel Leclercq présente ses œuvres (sculptures et installations dans le cadre d’expositions personnelles ou collectives en France et à l’étranger.
Il poursuit un travail où se confrontent des matériaux variés, dans des équilibres plus ou moins précaires, pérennes ou éphémères.
Le film s’attache à décliner la dynamique des contraires sur laquelle repose une grande partie de son œuvre.

Irène Le GOASTER, Nature vivante – de Michel Dupuy – 13’

Dans les salles d’Expo du Festival

Les graines éclatées, fendues, nous laissent entrevoir leurs entrailles (…). Leurs courbes et leurs surfaces lisses invitent à la caresse. Irène Le Goaster.
La sensualité sur laquelle ce décline l’œuvre, son auteur, dans le film, nous invite a en explorer les origines.

Erik ORSENNA, Eloge de la curiosité – de Joël Calmettes – 52’

Centre Culturel de l’Ellipse

samedi 15 octobre - 15 H 00

^ Retour en haut de page

une idÉe permanente : LES "pas vuS À la tÉlÉ"

octobre
2011

 

Cette année pas de « Nouvelles images », cette démarche fondatrice du festival demande des moyens financiers que nous n’avons pas cette année. Nous espérons dès 2012 vous présenter les images de sites Internet concernés et autres aventuriers de l’image.

^ Retour en haut de page

Les hommages

octobre
2011

 
Guy DEMOY

PrÉsentation Guy DEMOY

Par Michel Dupuy

Par cet hommage à Guy Demoy nous souhaitons remettre à sa juste place un cinéaste qui s’inscrit de manière déterminante et singulière dans l’histoire du cinéma documentaire français.

En ce qui me concerne, «Le monde de la terre» son triptyque sur le monde rural des années 70 que nous allons diffuser lors de la 3ème édition du Festival les Passeurs de Lumière fut l’un de mes grands chocs de spectateur. Il est probablement à l’origine de mon choix, pendant plusieurs années, d’explorer ce genre cinématographique.

Alain Retsin, Caméraman et Guy Demoy
Photo de François EDE

En quoi donc se distingue le style de Guy Demoy de tant d’autres films précédemment visionnés ?

Dans les années 70 le cinéma militant, en France, se distinguait par son formalisme (l’interviewé était le réceptacle de slogans péremptoires et interminables de l’intervieweur, ces slogans, le plus souvent, n’appelaient aucune réponse précise). Le cinéma de Guy Demoy affichait lui une impertinence salvatrice et révélatrice des sujets traités. Deux éléments particuliers ouvriront ainsi la porte à un nouveau discours cinématographique militant. La distanciation avec les personnes filmées et interviewées, l’humour dans l’approche du sujet. Merci Monsieur Demoy.

Guy a persévéré toute sa vie dans son parcours atypique. La reconnaissance lorsqu’elle se manifestait était élogieuse (Maurice Clavel…). A contrario, parfois nombre de ces images ont été utilisées sans lui être attribuée (de manière involontaire) : Algériens de Paris et José en Alsace ont ainsi été incorporées par Yasmina Benguigui à son film Mémoires d’immigrés. Il en va de même lorsque l’on par d’images de mai 68, S’il est naturel de citer William Klein on oublie régulièrement de citer cet autre grand témoin visuel de l’époque Guy Demoy. Il n’a jamais rien réclamé et a, à l’instar d’autres cinéastes de sa génération comme René Vautier, continué de semer ses images (sans jamais en récolter les effets).  Combien de bobines égarées par ci par là ?

Pour terminer je voudrais juste ajouter que ce jeune homme de 82 ans talentueux et modeste, fut journaliste, écrivain de roman policier, auteur dramatique, acteur, metteur en scène de théâtre, Documentariste, auteur Réalisateur de Téléfilms pour la télévision etc quelques extraits de presse et la liste (non exhaustive de son œuvre cinématographique).

 

EXTRAITS DE PRESSE

LE MONDE 1er et 2 juin 1969
LA TELEVISION par Jacques SICLIER

En ces temps où les magazines d’informations se réfugient dans le plus prudent conformisme, le reportage sur l’Italie de Guy Demoy présenté à «Point- Contrepoint» (mardi 2ème chaîne) est une heureuse surprise. Le masque du miracle économique vole en éclats. Grèves, conflits au sein de l’église, jeunesse en révolte, on retrouve l’Italie socialement convulsée du néo réalisme d’après guerre : mais pour traduire cette crise d’aujourd’hui, le réalisateur utilise la couleur comme un élément dramatique.

Il fait aussi une intrusion dans l’univers d’une revue qui utilise la sexualité comme levier d’émancipation. Devant ces audaces, les producteurs ont cru bon d’ajouter un reportage consacré aux «villes», qui donne au portrait de l’Italie une touche plus pittoresque et plus rassurante. Qu’importe, l’audace est payante. C’est la première partie de la rubrique que l’on retient.

Autre citation extraite du Monde du 6/6/71 à propos du film A. Adamov «... un manifeste pour une télévision enfin subjective …». Pour L’Italie en crise: « … des images magnifiques… tantôt du Fellini, tantôt de l’Antonioni…» qui «…. utilisent de façon surprenante la forme et la couleur, pour dire le fond …», Ouest-France du 28 juin 1969, critique à laquelle le romancier Maurice Clavel ajoute l’idée de choc sensoriel: « une émission inouïe de G. Demoy, je dis bien inouïe… du jamais vu à la télévision… » Nouvel Observateur du 5/6/69.

Lire l'article de l'HUMA du 14/04/1970 (PDF)


EXTRAITS DU LIVRE :

Les représentations audiovisuelles de l’immigration à la télévision française (1960-1986)»
de E. Mills-Affif - éd. De Boeck 2004

A propos du film José en Alsace « …L’originalité de ce film repose aussi sur la parole. Celle-ci ne révèle plus seulement les aspects sociologiques des personnes filmées, mais également leurs traits psychologiques. Les failles des personnages sont mises à nue. Guy Demoy recueille plus une confession qu’un témoignage. C’est d’ailleurs sa capacité d’écoute qui lui a ouvert les portes de la télévision».

 

Bio filmographie (extraits) :

Né à Ecouen (95), le 6 mars 1929, dans un milieu défavorisé. A commencé à travailler très jeune (12 ans), exerçant par courtes intermittences le métier d’élève.

Membre à 14 ans des Jeunesses Patriotiques aux Forces unies durant la guerre - mouvement d’obédience communiste
• Journaliste : ous son nom ou sous différents pseudonymes (Luc Parrain, D. Rousset, M. Moy, Y. Oyo, Yomeg, etc.) a débuté en écrivant des chroniques ou des critiques théâtrales (France-soir, Lettres françaises, Arts et spectacles, Théâtre populaire, etc.) et des romans policiers (Raid sur la Côte, la ballade du voyou, etc. Editions Ferenczi).

• Écrivain de roman policier :
Nombreux titres dont : La Cavale du voyou, 1954; Peinture au couteau, 1957; Raid sur la Côte, 1958. Coll. La Loupe, Feux Rouges, Le Verrou, Ed. Ferenczi.

• A été dramaturge (La Vedette, Editeurs Français Réunis - Les Nerfs en sang, dif. France Culture - Le Bachelier de la famille, m.e.s. R. Trusses), metteur en scène de Théâtre (Dom Juan de Molière, Poil de Carotte de J. Renard, Les Rustres de Goldoni, Mesure pour mesure de W. Shakespeare, Le Professeur Taranne, d’A. Adamov, etc.)

Auteur et metteur en scène de fictions pour la télévision (L’amour aveugle, Arte, Aurélie, Un Garçon comme ça ! France3).

• DOCUMENTARISTE De Zoom (1964) à Metropolis (2007), Guy Demoy a réalisé, pour des magazines qui ont marqué durablement la télévision, de très nombreux reportages et des documentaires de création dans des genres touchant notamment à la sociologie, la politique, la musique, le théâtre et la psychanalyse. Quelques titres : A. Adamov, Mai 68, Les Algériens de Paris, L’Italie en crise, Le Monde de la terre, Le Soldat Pucier, Le Taraff de Haïdouks, Opéra: la fin du mythe ? Etc.)

• « Passeur culturel » de 1994 à 2007 pour le magazine d’Arte « Metropolis » Guy Demoy s’est efforcé de rendre compte du mieux possible de l’activité théâtrale européenne et du festival d’Avignon.

Téléchargez la Biofilmographie complète de Guy Demoy (PDF)

^ Retour en haut de page

EXPOS, LA NATURE AU CINÉMA

Bruno Le Floc’h

octobre
2011

Exposition, la nature au cinéma Bruno Le Floc'h

Exposition Espace Melanie à Riec-Sur-Belon

Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 16h et le samedi de 9h à 12h30- www.riecsurbelon.fr

Bruno Le Floc'h est natif de Pont-L’Abbé. Il aurait donc pu faire trader et créer des bulles financières. Mais il a préféré les bulles de BD et plutôt que la planche à billets, il a choisi la planche à dessins !

Prix René Goscinny en 2004 pour son album « Trois éclats blancs » inspiré de la véritable histoire de la construction du phare d’Armen. Le Floc'h a travaillé dans le domaine du dessin animé télévisuel ( « Spirou et Fantasio », « Les Tortues Ninjas »…) avant de devenir le directeur artistique du film d'animation de Jean-François Laguionie, « L'île de Black Mor ».

L’enfance de Bruno a été bercée par les aventures de Corto Maltese, le héros du dessinateur Hugo Pratt. Tout comme Corto Maltese, les héros de Bruno sont mélancoliques, graves et parfois languissants. Ici, le texte est sobre, le trait épuré, la couleur cloisonnée. Comme Pratt, il privilégie  les grandes vignettes laissant libre cours à ses talents de décorateur. (Extrait Paroles d’Artistes)

Biographie de Bruno Le Floc’h :

Bruno Le Floc'h est né à Pont l'Abbé, dans le Finistère, en 1957.
Génération Pilote oblige, il découvre la BD par les maîtres décalés d'alors, Mandryka, Gotlib et Brétecher. Plus tard c'est avec le célèbre marin solitaire et énigmatique de Hugo Pratt, Corto Maltese, qu'il embarque pour les lointaines rêveries auxquelles se prêtent si bien le 9ème art.
Motivé par cette première initiation, il embraye sur les Arts déco de Paris, puis poursuit dans le dessin animé comme story-boarder, collaborant à de nombreuses séries télévisées ou travaillant avec J-F Laguionie. Le besoin lui vint alors de faire une pause, le temps de s’essayer à quelques planches de bande dessinée…

Bibliographie Bruno Le Floc’h :
2003 : Au bord du monde, chez Delcourt
2004 : Trois éclats blancs, chez Delcourt
2006 : Une après-midi d’été, chez Delcourt
2007 : Paysage au chien rouge, Editions Ouest France
2009 : Saint-Germain, puis rouler vers l'ouest ! , chez Dargaud

^ Retour en haut de page

Yannick cherel

octobre
2011

Yannick Cherel

La chasse à l’objectif ne peut plus être pour moi une fin en soi. Ces images doivent être là pour toucher, parler, sensibiliser. Pour que demain, chaque homme ne puisse plus dire «je ne savais pas». Je n’ai pas vocation à stocker des images comme témoignage de la beauté d’un monde qui ne sera plus, mais plutot à faire de l’image pour que ce monde reste beau et vivant.

Yannick Cherel
^ Retour en haut de page

pierre Fournier

octobre
2011

Première couverture de La Gueule Ouverte – décembre 1972

RETROSPECTIVE - Pierre FOURNIER

Depuis la mort en 1973 de Pierre Fournier, l’œuvre du maître était un peu oubliée. En parallèle à l’exposition que nous organisons paraît en octobre aux éditions Les Cahiers – Dessinés, une «compilation» de son oeuvre dessinée : Fournier précurseur de l’écologie (Dessins et chroniques de Pierre Fournier parus dans Hara-Kiri, Charlie Hebdo et La Gueule ouverte) par Danielle Fournier et Patrick Gominet.

«La Gueule Ouverte» est créé par Pierre Fournier (précurseur du combat anti-nucléaire) en novembre 1972. Cavanna et le «professeur Choron» soutiennent son initiative. 24 numéros sont publiés. Pierre Fournier est mort le 15 février 1973 d’une crise cardiaque, il n’avait que 35 ans.

Le Mot de l'éditeur : Pierre Fournier, prophète de l'écologie Plus d'info
Centre culturel de L’Ellipse : 15 & 16 octobre
Espace Mélanie à Riec sur Belon :
du 17 au 31 octobre - Ouvert du lundi au vendredi de 14h à 16h et le samedi de 9h à 12h30
Autres rencontres liées à l’Expo de Pierre Fournier : Intervention Frédéric Pajak – samedi Après-midi (centre Culturel de l’Ellipse)
Intervention Yves Frémion – dimanche Après-midi (centre Culturel de l’Ellipse)
^ Retour en haut de page

MICHEL LECLERCQ

du 6 octobre
au 5 novembre 2011

 

Michel LECLERCQ : Les TÊTARDS

Bibliothèque de Rosporden – MJC LE STERENN – Trégunc – Cinema Le KERFANY – Ville de Bannalec

Du 6 octobre au 5 novembre

J’aime interroger les matériaux dans leur originalité : le bois a été longtemps le principal interlocuteur d’un travail sur la douceur, j’en suis venu à me pencher sur cette violence inhérente à la taille directe, je n’ai plus voulu la cacher, pour laisser apparents la morsure des outils et les tracés de construction. Michel Leclercq

* Samedi 8 octobre  : Visite Guidée -  Rencontre avec l’artiste

^ Retour en haut de page

IRENE LE GOASTER

du 6 octobre
au 5 novembre 2011

 

Irène LE GOASTER, Les graines d’Irène

Bibliothèque de Rosporden

Du 6 octobre au 5 novembre

Le travail débute par l’observation du bois, je relève ses traits comme pour un portrait. Dans des troncs de diamètres indifférents, je relève ou crée des courbes et des volumes. Guidée par les dessins et les courbes que je découvre et avec les-quelles je joue ; j’étire, j’aplatis, je transforme la masse dévoilant ainsi l’âme du bois .Je sculpte des formes inspirant quiétude et contemplation. Loin de toute narration ou représentation, c’est dans la simplicité des volumes, l’épure des formes que se poursuivent mes recherches avec ce matériau de la nature.

* Samedi 8 octobre  : Visite Guidée -  Rencontre avec l’artiste ^ Retour en haut de page

LEs ateliers du possible

octobre 2011

 

LES ATELIERS DU POSSIBLE - ZÔON, un bestiaire aux harras

Les artistes participants : Catherine Pouplain, Arnoo, Nicolas Sonnic, Arkami, Erik Hindelang, Masae Robo, Medora, Klervi Bourseul, Frigo, Luz Inocencio, ...

Le Haras - 18 rue de Quimperlé - 29380 Bannalec

Du vendredi 7 au dimanche 30 octobre 2011
Horaires : ouverture les vendredis de 15h à 18h30, les samedis et dimanches de 10h à 12h30 et de 15h à 18h30
Visites sur rendez-vous : contact Arnaud Taeron au 06 81 21 62 45Les Haras (Bannalec) du 7 au 30 octobre
Visite guidée : samedi 8 octobre rencontre avec les artistes


L'exposition "Zôon" réunit plusieurs artistes autour de la thématique du bestiaire.
Le monde animal a de tout temps fasciné. On le retrouve dans les fables ou autres contes, certains animaux sont devenus des symboles ou des représentations divines. Issus de l'imaginaire ou du réel, visions burlesques ou poétiques, "Zôon" vous propose de découvrir, à travers divers médiums et démarches artistiques, un échantillon de cette faune vue sous des angles très différents.

^ Retour en haut de page

LE DÉCOR

DU 10 AU 17 octobre
2011

DECOR 2009 de Pierre KERHERVE

DECOR 2009 (LE POLAR)
de Pierre KERHERVE

A l’Ellipse (permanent)

Reconstitution d’un plateau de cinéma sur le thème de la nature.
(visites scolaires du 12 au 18 octobre – attention il est prudent de réserver : Ellipse 02.98.39.71.00 - l’après midi)

 

 

 

^ Retour en haut de page

TOUS LES GOÛTS SONT DANS LA NATURE, À L'ELLIPSE

dÉBATS, CONFÉRENCES, rencontres, animations

octobre
2011

 

CONFERENCE / DEBAT :

Algues vertes, émanations toxiques et effets sur la santé du sulfure d’hydrogène

M.J.C le STERENN – Trégunc

Jeudi 6 octobre - 20h30

Claude Lesné, médecin et chercheur au département santé publique du CNRS
Faculté de médecine Rennes 1
Jean-Paul Guyomarc’h, membre de l’association Eau et Rivières de Bretagne
En partenariat avec Le Sterenn, ATTAC et l’association Eau et Rivières

CONFERENCE :

Les paysages chez Xavier Grall

Les HARAS à Bannalec

Vendredi 7 octobre - 20h30

Journaliste et écrivain Yves Loisel est un ardent défenseur de la poésie bretonne. Du livre d’entretien d’écrivains aux biographies de Xavier Grall et Louis Guillou il parcourt et contribue à faire connaître un patrimoine littéraire contemporain.

CONFERENCE :

Les chauves-Souris par Gwenaël Guillouzouic

Abbaye Saint Maurice à Clohars-Carnoët
Renseignements et départ du Centre Culturel de l’Ellipse

Les 15 et 16 octobre ( après midi )

La chauve-souris apparaît sous divers visages au travers des peuples, des légendes, des croyances. Durant cette présentation, pas de biologie, juste un étonnant collectage, témoin de la relation ambiguë de l’Homme avec les mystères de la chauve-souris.

RENCONTRES

Visites Guidées

Départ de la bibliothèque de Rosporden

Samedi 8 octobre - Départ de la visite : 19h30

RENCONTRE avec Irène Le Goaster
Bannalec ; Les Haras : RENCONTRE avec Les artistes des Ateliers du Possible 
Moëlan-Sur-Mer ; cinéma Le Kerfany : RENCONTRE avec Michel Leclercq
Riec-Sur-Belon ; Espace Mélanie : RENCONTRE avec Bruno Le Floch
Riec-Sur-Belon ; Espace Mélanie : CLÔTURE de la visite par un concert (20’) sur le thème de la nature (Debussy, Daquin…) avec la pianiste Catherine Le Gall

RENCONTRES

Paroles d’Artistes

Moulin du Grand Poulgwin à Pont-Aven

Samedi 15 octobre - 20h30

Invités :  Duo Latitude, Catherine Pozzo Di Borgo, Joël Calmettes.
Depuis la création du festival et comme chaque année, cette association amie vous invite à la rencontre conviviale et sensible de certains des invités du festival.

ANIMATION

L’imaginaire de l’eau

Abbaye Saint Maurice à Clohars-Carnoët

Samedi 15 octobre (après midi) - Renseignements et départ du Centre Culturel de l’Ellipse

Natur’ au fil
L’Imaginaire de l’eau – avec Annie Baudic (Association Natur’au fil

ANIMATION

Le mur du son - Animé par les Bédéastes Imageurs

Manoir de Kerneault

Les 8, 9, 16 et 22 octobre de 14H30 à 17H00

Animation pour les enfants : à partir de sons de nature, reconstitution de paysages que l’on ne voit Pas.

ANIMATION (décryptage)

La poursuite infernale de John Ford

Cinéma Le Kerfany

Dimanche 16 octobre - 10h30

C’est l’écrivain Jean Bernard Pouy qui nous présentera, cette année, « son » décryptage. 

^ Retour en haut de page

À l'ellipse - moËlan-sur-mer
dÉBATS, CONFÉRENCES, rencontres, animations

octobre
2011

 
Débats, La nature en images

RENCONTRES :

J’ai rendez vous avec vous

Samedi 15 octobre - 14h30

Avec le partenariat de nonfiction.fr
Rencontre avec le parrain du Festival Patrice Leconte dans le décor du festival, interviewé par Floriane Lopez.

CONFÉRENCE :

Fournier, précurseur de l’écologie

Samedi 15 octobre - 17h30

C’est à l’occasion de la parution de cette anthologie sur l’œuvre de Pierre Fournier par Danielle Fournier et Patrick Gominet, que l’écrivain et éditeur Frédéric Pajak nous parlera de son œuvre.

CONFÉRENCE :

L’écologie politique : Par Yves Frémion.

Dimanche 16 octobre - 16h30

Homme politique, critique, écrivain, électron libre Yves Frémion est l’auteur d’un ouvrage sur l’histoire de l ‘écologie politique.

PROJECTION / DÉBAT :

Rêves d’Etoiles : Avec Jean-Loup Chrétien

Dimanche 16 octobre - 16h30

A la fois Cosmonaute puis astronaute, Jean-Loup Chrétien sera l’invité de clôture du festival.

PROJECTIONS ENFANTS (à partir de 10 ans) :

Les A LA CARTE

Les 15 et 16 octobre - 15h00 / 18h00 - Renseignements à l’accueil

Films sur le thème – Adieu veaux, vaches, cochons, couvées – les années 50 à la campagne

LE PETIT SALON :

15 et 16 octobre à partir de 13h30

• Livres sur la Nature & Livres des invités
• DVD des réalisateurs invités

En partenariat avec l’Espace Culturel Leclerc de Quimperlé

LES RENCONTRES A LA CAFET’ :

15 et 16 octobre à partir de 18h00

Rencontres informelles avec les invités

LES PLUS DU FESTIVAL :

LECTURES DE TEXTES : Par Jean Le Scouarnec

14 octobre - Inauguration 19 heures
16 octobre - 14h00

Lieux-Dits, l’enfance, la terre, la mer, la mort

THEÂTRE :

9 octobre - 17h00

Isabelle Autissier : Une nuit la mer

MUSIQUE : Duo Latitude

14 octobre - Inauguration 18h30
16 octobre - clôture 19h00

Concert avec le duo classique Latitude ( Guitare classique )

^ Retour en haut de page


INTERVENTIONS SCOLAIRES

pour les Écoles primaires

octobre
2011

POMPOKO

POMPOKO Heisei Tanuki Gassen Pompoko

de Isao Takahata Japon / 1994 / 1h59 / A partir de 3 ans

Le sujet : Jusqu'au milieu du XXe siècle, les tanukis, emprunts d'habitudes frivoles, partageaient aisément leur espace vital avec les paysans. Leur existence était douce et paisible. Mais le gouvernement amorce la construction de la ville nouvelle de Tama. On commence à détruire fermes et forêts. Leur habitat devenu trop étroit, les tanukis jadis prospères et pacifistes se font la guerre, l'enjeu étant de conserver son bout de territoire. Efforts dérisoires car la forêt continue de disparaître... Les humains, avec qui ils ont appris à cohabiter, font preuve d'un expansionnisme inexpliqué. Les chefs de clans coordonnent la riposte. Un plan est établi sur cinq ans : le temps pour les animaux d'étudier les humains et de réveiller leur pouvoir de transformation. Il va falloir tenter d'effrayer les humains en évoquant peurs et superstitions. Les solutions les plus farfelues sont expérimentées...

Cinéma Le Kerfany à Moëlan-Sur-Mer

Séance : Les 3 & 4 octobre

Cinéma La Bobine à Quimperlé

Séance : Le mardi 11 octobre en matinée

Mais Aussi...

A l’Ellipse Du 12 au 18 octobre

Reconstitution d’un décor de cinéma sur le thème de la nature. Groupes scolaires sur réservation 02.98.39.71.00 (l’après midi)

^ Retour en haut de page

pour tous les collÈges

octobre
2011

Interventions scolaires

Divers intervenants (cinéastes, écrivains, responsables d’associations nature...) qui proposent de venir à la rencontre des collégiens et qui seront présents au festival.
Les interventions sont liées à des projections, des expos ou des conférences (voir catalogue du festival).

PRÉPARER LA RENCONTRE

Afin de rendre le contenu de l’échange riche et de susciter la curiosité des élèves, il est vivement recommandé d’explorer, en amont de la rencontre, l’oeuvre et l’univers de l’intervenant.

Des DVD sur les intervenants sont à disposition. S’adresser au Festival : 06 71 64 02 60 ou à la Cocopaq.

^ Retour en haut de page

À la rencontre du jeune public

octobre
2011

DECOR 2009 de Pierre KERHERVE

DECOR 2009 (LE POLAR)
de Pierre KERHERVE

Nouvelles images, nouveau public.

C’est parce que le festival s’est donné pour objectif d’explorer un monde d’images qu’il organise, tout naturellement, différentes rencontres, toute l’année, en collaboration avec l’association Ecrire en Images.
Ces actions vers le jeune public mêlent rencontres avec des artistes invités et, pendant toute l’année, interventions sur la réalisation de films.

Pendant le festival, en 2011,

Rencontre dans les collèges :

Avec Guy Demoy cinéaste - vendredi 14 octobre,
Avec Bruno Le Floch auteur de bandes dessinées - mardi 11 octobre

Pendant le festival, en 2011

Pour les écoles primaires :

• Visite du décor studio
> Au Centre culturel de l’Ellipse du 12 au 18 octobre

• Exposition des story-Board réalisés par les élèves de primaires dans le cadre du programme Ecrire en images
> A l’Ellipse à Moëlan-Sur-Mer les 15 et 16 octobre

• Projection du Film La poursuite infernale de John Ford - décrypté par l’écrivain Jean-Bernard Pouy
> Au Cinéma Le Kerfany, dimanche 16 octobre - 10H30

• Rencontre avec Yannick Cherel cinéaste animalier
> A l’Espace Mélanie (Riec-Sur Belon)

• Exposition Bruno Le Floch Présentation de «l’animatic» (story-board animé) du film de Jean-François Laguionie L’Île de Black Mor
> A l’Espace Mélanie, du 1er au 30 octobre ( tous les après-midi de 14h à 16h et les samedi matins)

• Exposition Gwen Le Rest & diverses animations :
- Conférence sur les chauves souris, pour les enfants par monsieur Guillaume Guillouzi
Samedi 15 et dimanche 16 octobre : 2 animations – 15h30/16 h30 &16h30/17h30
- «L’imaginaire de l’eau» par Annie Baudic de l’Association NATUR’AU FIL
Samedi 15 : 2 animations – 15h30/16 h30 & 16h30/17h30
> A l’Abbaye Saint Maurice - Clohars-Carnoët jusqu’au 30 octobre (Départ du Centre Culturel de l’Ellipse)

Animation Le Mur du son
, avec les Bédéastes Imageurs - En partenariat avec Ecrire en Images, contact : 06 95 31 15 81
> Au Manoir de Kernault (Mellac) : Les 8/9/16 et 22 octobre de 14h30 à 17h
^ Retour en haut de page

Michel Dupuy Association Label Image • Kerdudou - 29310 Locunolé • Contact 06 48 99 64 01